Un parcours… Une vie

Deuxième d’’une famille de six enfants, j’’ai effectué des humanités gréco-latines au Collège Saint Julien à Ath (promotion 1971).

Licencié en droit de l’’UCL (promotion 1976).

L’’année 1976 a d’’ailleurs été particulièrement importante car elle a marqué mon entrée à la fois dans la vie civile, professionnelle et politique :

Fin des études de droit et inscription au Barreau de Tournai ;

Mariage avec Marie Allard, originaire de Charleroi, magistrat (retraitée) ;

Candidat (à 22 ans) aux élections communales (époque des fusions de communes), élu avec le deuxième score de la liste PSC et désigné échevin ;

Naissance de Barbara en 1978 (décédée accidentellement en 1996), de Florence en 1982 et de Damien en 1983.

Mes engagements

J’ai, depuis 1976, poursuivi en parallèle mon activité professionnelle d’avocat et mon engagement politique.

En tant qu’’avocat :

Je me suis intéressé à la vie du Barreau, en étant notamment :

– Membre du Conseil de l’Ordre à plusieurs reprises ;

– Conférencier de la rentrée solennelle sur le thème « Démocratie et Totalitarisme » ;

– Président de la Conférence du Jeune Barreau ;

En tant que mandataire politique

– Comme échevin (un premier mandat avec la jeunesse, la culture et les sports, un deuxième comme premier échevin chargé de l’’aménagement du territoire, de l’urbanisme, des affaires économiques et de l’’environnement) ou comme chef de groupe cdH (et puis IDEES) du conseil communal;

– Comme Bourgmestre de Leuze-en-Hainaut depuis le 3 décembre 2012;

– Comme conseiller provincial du Hainaut, dès décembre 1987, et Président de cette assemblée en 1993, confirmé à ce poste après les élections d’’octobre 1994;

– Comme membre d’intercommunales de propreté publique, d’aménagement du territoire et d’’expansion économique;

– Depuis le 20 novembre 2002, comme député régional de l’’arrondissement de Tournai-Ath-Mouscron en remplacement du député Georges SENECA, décédé.

– Depuis le 12 juin 2003, comme Sénateur désigné par le Parlement de la Communauté française. J’’y ai été désigné chef du groupe cdH. Au terme de cette législature, j’’ai été reconnu comme le sénateur le plus actif ce qui ma valu le surnom de « Tonton Bosseur du cdH »

– Depuis le 10 juin 2007 et suite aux élections fédérales, comme Député Fédéral.

– Depuis le 21 mars 2008, j’’ai été nommé Chef de Groupe à la Chambre. Je coordonne donc le travail des 10 député(e)s fédéraux cdH à la Chambre des Représentants.

Dans le monde associatif

– Comme animateur d’unité scoute et membre de diverses associations culturelles et sociales;

Mes priorités

Mon tempérament me pousse à être davantage « acteur » que « spectateur ».

C’est pourquoi la chose publique m’a toujours intéressée, non pour elle-même, mais pour les moyens qu’elle offre de peser sur le cours des événements.

Dans cet esprit, mes préoccupations me conduisent tout à la fois à :

– Faire confiance à ceux qui entreprennent ;

– Favoriser la formation et la culture ;

– Préserver la solidarité sociale ;

– Faire une place aux jeunes ;

– Respecter notre cadre de vie et nos ressources naturelles ;

– Conforter la démocratie par le respect des exigences qu’elle réclame ;

– Je suis également un adepte du « parler vrai » et non du langage biaisé qui édulcore la réalité.

Enfin, comme le disait Bernanos, « on ne subit pas l’avenir, on le fait » !